C’est lors d’un passage des plus instructifs à la pépinière suisse Lautrejardin, dans le cadre d’un stage d’approfondissement, que j’ai découvert l’Actée : plante vivace à la silhouette altière, au large feuillage d’un vert vif ou d’un sombre pourpre, aux hampes florales évoquant des cierges argentées, résistante à la sécheresse estivale, … je n’ai pas pu résister d’en planter dans mes plates-bandes d’expérimentation !

Une même vivace, mais des contrastes de feuillage en fonction des espèces et des variétés. Plates-bandes d'expérimentations.

Une vivace élégante aux multiples atouts !

Sa rusticité

Originaire des prairies et des bois humides présents sur des affleurements argileux de l’Hémisphère Nord, l’Actée est une plante robuste qui ne demande pas beaucoup de soin.

Son port en touffe dressée s’élève de 50 cm à 100 cm, fait d’elle une plante solitaire idéale pour animer les massifs de lisière de bosquets ou les plantes-bandes ombragées.

Actaea racemosa plantées en groupe.

Les Cierges d'Argent

Ses hampes florales sont droites et effilées. Elles regroupent une multitudes de petites fleurs blanches parfumées. Alors que l’été et son florilège de couleurs commence à s’essouffler, l’Actée vient prendre le relais à partir du mois de juillet … jusqu’au mois de novembre pour les espèces les plus tardives !

Cette année, les fleurs se sont développées de manière ... extravagante ! Plate-bande d'expérimentation.

Quelques espèces à découvrir

Alors qu’on compte huit espèces différentes d’Actées poussant en Europe, Asie tempérée ou Amérique du Nord, voici une sélection des trois Actées les plus connues qui se plaisent à merveille dans nos jardins !

Actaea racemosa 'Brunette'.

Actaea racemosa

Cette espèce américaine est la plus cultivée des Actées. Son élégance n’est pas le seul de ses atouts, en effet les Amérindiens ont très vite cerné son intérêt en phytothérapie : l’Actée contient une substance proche des œstrogènes qui faciliterait les accouchements et atténuerait les effets des troubles prémenstruels ou de la ménopause.

Actaea simplex 'White Pearl' sur fond de graminées.

Actaea simplex

Originaire de l’Est de l’Asie, cette Actée est la plus tardive du lot et très florifère.

Actaea rubifolia au milieu de la plate-bande d'expérimentation.

Actaea rubifolia

Cette Actée possède des feuilles moins découpées que les autres espèces. Son nom anglais « Appalachian bugbane« , littéralement « fléau des insectes » fait référence à son odeur répulsive pour les insectes.

Acteaea rubifolia en compagnie d'un Pygamon et d'une Centaurée, sur un tapis de petite pervenche. Plante-bande d'expérimentation.

Une plante à associer !

Afin d’animer des espaces sombres, voici quelques vivaces qui pourront accompagner la gracieuse Actée :

  • La Centaurée des montagnes (Centaurea montana) fleurira au printemps, précédant donc largement l’Actée. Le cœur violacée de cette vivace pourra créer un rappel si vous l’associez avec des variétés d’Actées pourpres.
  • Le Pygamon géant (Thalictrum ‘Elin’) se décline tout en délicatesse avec son feuillage gris-bleu et son nuage de fleurs aux étamines rosées. Une plante solitaire qui pourra monter jusqu’à 2 m 50 !
  • Et diverses Heuchères aux feuillages pourpres, dorées, citronnés, … qui maintiendront une base colorée persistant toute l’année.

Références

Botanica, Encyclopédie de botanique et d’horticulture, éditions H.F. Ullmann

http://www.lautrejardin.ch/fr/catalogue?title=actaea

https://www.lepage-vivaces.com/selling.php?ONSELL=0&action=search&CONCAT_CONDITIONNEMENT=1&CONCAT_COLLECTION=40

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *